Nous avons proposé aux utilisateurs de Fluicity de participer en avril-mai 2018 à une enquête sur les enjeux de la participation citoyenne. L’objectif : mieux comprendre les citoyens et leurs attentes en matière de démocratie locale. Voici les résultats.

Le sentiment de ne pas avoir d’impact dans la décision finale : c’est le ressenti de 64 % des répondants à l’enquête lorsqu’on leur demande d’expliquer les principales raisons du désengagement citoyen. Ressort également le manque de transparence ou d’information sur l’activité de leurs élus (50 %). Le manque de confiance envers les élus (29 %) et le désintérêt des citoyens pour la politique (26 %) ne sont donc pas ici les raisons principales qui expliquent le détournement de nombreux citoyens de la politique. Les citoyens interrogés semblent encore porter en eux beaucoup d’espoir.

Question de l'enquête Fluicity sur la participation citoyenne

Les modes de contribution les plus plébiscités par les citoyens dans la démocratie locale sont : les idées et propositions citoyennes libres, pour favoriser un alignement avec leurs représentants (76 %). S’ensuivent les consultations numériques sur des projets en cours (52 %), puis de sondages réguliers pour anticiper les réformes (40 %).* Seulement 21 % des sondés réclament plus de réunions physiques ! Une participation en ligne est favorisée – sur une application mobile de préférence (79 % contre 21 % sur le web).

L'importance du smartphone dans la participation citoyenne

Les citoyens interrogés sont plus enclins à participer sur une plateforme comme Fluicity à une échelle très locale : la ville à 56 % et le quartier à 18 %. Ou alors tant que le sujet les intéresse (15 %) ! Des réponses qui démontrent que la démocratie commence en bas de chez soi !

En revanche, interagir à l’échelle de son pays ne séduit que 3 % des participants. La participation à l’échelle Européenne fait ici chou blanc (0 %).

Engagement des citoyens sur une plateforme de participation citoyenne

Près de la moitié des citoyens consultés n’ont aucune communication avec les décideurs de leur territoire. 29 % d’entre eux leur envoient parfois un e-mail, et 1 sur 10 ose les interpeller lors de réunions publiques ou sur les réseaux sociaux. Enfin, une très large majorité des citoyens ne sont pas engagés dans la démocratie locale ou sur leur territoire (68 %).

Engagement des citoyens sur le territoire

Les habitants engagés sont majoritairement investis dans des associations (46 %), dans leur mairie (23 %) et dans leur collectivité ou autre (15 %).

Les institutions engageantes pour les citoyens

 

Aujourd’hui, être citoyen c’est participer à la vie publique au sens large du terme, et pas seulement lors d’élections politiques. Une plateforme de participation citoyenne comme Fluicity fait partie des solutions pour les citoyens qui souhaitent s’engager dans la démocratie locale mais qui ne savent pas qui contacter, ni par où commencer.

Et si vous mettiez en place cet espace de dialogue et d’intelligence collective dans votre commune ?
Demandez une démo !

*Plusieurs réponses étaient possibles

← Retour aux articles