Impliquer les habitants dans la construction de la ville semble aujourd’hui être une évidence. Cependant, la pratique peut s’avérer délicate pour les élus. Cette collaboration nouvelle vient forcément secouer quelques habitudes de communication, d’analyse, et d’organisation. Le rôle de Fluicity est de faciliter la mise en place de ce dialogue constructif, pour que chacun y trouve sa place. Découvrez l’expérience de plusieurs communes, qui se sont appuyées sur la consultation citoyenne pour mettre en place une politique d’aménagement du territoire pertinente et durable.

#1. Faire valider les projets d’aménagement par les citoyens

Les communes connaissent bien leur territoire. Mais comment s’assurer que leurs priorités répondent à celles des citoyens ? 

Pour sécuriser le périmètre d’action, Thionville et Woluwe Saint-Pierre ont choisi de soumettre leurs projets aux citoyens, avant de les mettre concrètement en oeuvre.

Organiser un sondage sur le projet

“Pour ou contre le Wi-fi gratuit pour redynamiser le centre-ville ?”. Thionville a organisé une consultation citoyenne simple sous forme de sondage pour être sur de la pertinence de son projet.

Avec 80 % de réponses positive, la commune a pu valider son hypothèse et consacrer son budget à une mesure vraiment utile pour les citoyens.

Annonce du Wi-fi gratuit à Thionville sur Facebook dans le cadre d'une consultation citoyenne sur l'aménagement du territoire.

Interroger les citoyens sur un point précis de l’aménagement

À Woluwe Saint-Pierre, commune belge de la région Bruxelles-Capitale, les trottinettes envahissaient les trottoirs ! La commune a décidé de créer des drop zones dédiées. Mais où les implanter ? L’avis des principaux utilisateurs (les habitants) a été sollicité sur Fluicity pour définir ce point important.

Campagne sur Instagram pour la consultation citoyenne de Woluwe Saint-Pierre sur les choix des drops zones de trottinettes

Simple à mettre en place, cette consultation citoyenne s’avère aussi bénéfique sur le long terme. Elle favorise l’adhésion des habitants au service proposé et le respect des futures infrastructures.

#2. Organiser un appel à idées citoyennes sur l’aménagement du territoire

L’étape supérieure pour impliquer les citoyens dans la co-construction de la ville est de leur tendre le micro. L’appel à idées est une démarche forte et enrichissante. Elle traduit clairement l’intention de la commune d’impliquer ses habitants et permet de réaliser un premier baromètre de leurs attentes.

À Ganshoren, le lancement de l’application Fluicity dans la ville a aussitôt été suivi d’un appel à idées sur l’aménagement territorial. Les avantages ont été immédiats :

  • 450 habitants de Ganshoren inscrits en deux mois,
  • 70 idées citoyennes postées en 3 mois,
  • 3 projets citoyens validés au final par le collège des bourgmestres et des échevins, et réalisés courant 2020.  

Un exemple parfait de consultation qui profite à tous et permet de roder la dynamique de co-construction.

Timeline montrant le déroulé d'un appels à idées sur l'aménagement du territoire a Ganshoren.

#3. Mettre en place un budget participatif 

Le budget participatif s’inscrit dans la continuité de l’appel à idées. Les citoyens proposent des idées d’aménagement en fonction d’un budget défini et votes pour leurs projets favoris. Chacun est responsable de son idée, jusqu’à sa réalisation. Les citoyens sont ainsi confrontés à la réalité financière et décisionnelle du terrain.

Le format, l’enveloppe et le périmètre d’action du budget participatif sont laissés à l’initiative des élus.

Permettre le financement de plusieurs projets

Avec 50 000 euros de budget, les citoyens de Ciney avaient le choix de proposer toutes leurs idées sur Fluicity, puis de voter pour une ou plusieurs d’entre elles. Cette démarche très ouverte a permis de financer 4 projets d’aménagement territorial.

Présentation des projets d'aménagement du territoire validés dans le cadre du budget participatif de Ciney

Valoriser la créativité des citoyens sur un projet d’aménagement précis

Grâce à la consultation citoyenne, la commune de Wavre en Belgique a pu identifier une attente bien précise des habitants : créer une nouvelle aire de jeux. Quoi de mieux que de leur proposer d’imaginer celle de leur rêve ? Les citoyens ont pu mettre leur créativité à l’oeuvre pour proposer différents formats d’aire de jeux.

Les experts municipaux de l’aménagement suivaient de près leurs propositions pour échanger sur leur faisabilité, dans une démarche de co-construction active.

Découvrez toute l’histoire du budget participatif de Wavre.

Il n’y a pas de recette magique pour impliquer les habitants dans l’aménagement du territoire. A chaque commune sa stratégie, son périmètre d’action et ses attentes. Derrière l’expression “participation citoyenne” se cachent une multitude d’actions possibles : du simple sondage, au projet d’envergure.

Oui, cela implique forcément une nouvelle dynamique, mais en aucun cas une perte de repères. La relation se nouera étape par étape, au fil du temps et du dialogue. Comme dans la vraie vie !

← Retour aux articles