différents dispositifs de consultation citoyenne

Appel à idées, enquête, budget participatif… Les dispositifs de consultation citoyenne sont nombreux et diversifiés ! Chacun répond à un objectif précis. Tous permettent de guider les élus dans leur prise de décision et participent à une transformation profonde de notre système de gouvernance.  

Pour choisir le bon mode de consultation citoyenne en ligne, il faut avant tout comprendre leur particularité et ce que l’on cherche à obtenir. Petite synthèse des principaux dispositifs et de leur utilisation respective

Consultation citoyenne : définition

Consultation, concertation, participation… Commençons par situer le sujet. La définition de la consultation citoyenne peut parfois varier légèrement. 

Pour Fluicity, la consultation est le fait d’associer les citoyens aux politiques publiques et au processus de décision. Elle couvre plusieurs démarches, plus ou moins engageantes ; 

  • l’information de la population sur les projets et les enjeux de la collectivité, 
  • la consultation (recueillir l’opinion publique)
  • la concertation (dialogue, échanges, débats), 
  • la co-construction (réalisation commune des projets). 

On peut aussi parler de participation citoyenne : terme qui retranscrit bien la part active que prend le citoyen dans toutes ces démarches.

Quelle consultation citoyenne choisir pour quelle utilisation ?

Ces démarches peuvent être mises en place grâce à des dispositifs bien précis. Pour savoir lequel choisir, il faut d’abord définir l’objectif de la consultation citoyenne. Pourquoi voulez-vous consulter vos habitants ? Quel type de décision est en jeu ? Quelle part de la population voulez-vous toucher ? Quels sont les résultats escomptés ? etc. Suivez le guide !

Articles, événements : pour informer les citoyens et préparer le terrain de la consultation

Si elle ne constitue pas un dispositif en tant que tel, l’information est le socle de la consultation citoyenne. Des habitants bien informés seront plus à même d’apporter des contributions efficaces. Quels sont les projets en cours dans ma ville ? Comment participer à la vie de la collectivité ? Quels sont ses besoins ? Est-ce que des événements de rencontre ou de débat sont prévus ?… Autant de questions auxquelles la commune peut répondre sous forme d’articles ou d’événements dédiés, pour favoriser l’implication des citoyens et préparer le terrain des consultations

Les articles et les évènements sont également indispensables pour inspirer et informer les citoyens pendant les consultations.

Caractéristiques

  • permet d’informer de manière régulière sur la vie de la commune,
  • de favoriser l’implication des citoyens,
  • de sensibiliser aux actions en cours et à la vision de l’élu, 
  • de faire ressortir les besoins de la collectivité.

Nos conseils 

  • garder un ton informatif pour éviter la communication politique,
  • informer de manière régulière pour favoriser l’engagement, 
  • diversifier les sujets, pour toucher une plus large population.

Exemple : Pour toucher un maximum de citoyens, la ville de Saran multiplie ses moyens de communication : physique, papier et numérique. Elle publie régulièrement ses actualités et ses évènements sur la plateforme en ligne de Fluicity.

Exemple d'articles et d'évènements de consultation citoyenne sur Fluicity

Depuis son lancement en 2019, 393 habitants sont ainsi engagés sur la plateforme (quand une réunion de quartier n’en reçoit qu’une trentaine). Une base d’utilisateurs précieuse, notamment en temps de crise, comme le confie Sébastien Prévôt, directeur de cabinet de Saran :

“Pendant le confinement, tout le fonctionnement “non virtuel” a disparu. C’est là qu’on se rend compte que les outils numériques d’information, d’échange ou de discussion, ont toute leur place au niveau local. Avoir déjà des outils en activité est un plus. Plus une ville aura investi suffisamment tôt dans ces outils, plus elle possèdera une base d’utilisateurs solide, qui ne pourra que croître.”

Lire l’interview complète de Sébastien Prévôt : “Il est essentiel que les collectivités aient les moyens d’agir”

L’enquête : pour interroger les citoyens sur un sujet précis et recueillir leur opinion

L’enquête permet de soumettre une question ou un projet précis à la validation des citoyens. Cette consultation citoyenne est simple à mettre en place et permet d’obtenir une réponse rapidement (moins d’un mois). L’élu peut ensuite prendre sa décision de manière éclairée, en fonction de la majorité exprimée. 

Quelles différences avec le sondage ? Le sondage est un dispositif de consultation assez similaire. Cependant, il ne permet de poser qu’une seule question, à laquelle les citoyens répondent sous forme de vote (généralement “Pour ou contre”). L’enquête permet d’aller plus loin : choix simple ou multiples, priorisation des propositions, précisions sur les participants (âge, quartier, profession, etc.). Chez Fluicity, nous avons fait le choix de privilégier l’enquête, notamment pour cet aspect contextuel. Elle apporte une réponse tout aussi rapide et directe que le sondage, tout en permettant une analyse plus fine des priorités et des habitudes des citoyens.

Caractéristiques 

  • permet de consulter une large population sur une période courte,
  • sur une question précise mais accessible à tous, qui ne nécessite pas de débat préalable,
  • pour recueillir l’opinion citoyenne, légitimer la prise de décision
  • et mieux connaître les habitudes, les priorités et établir un panorama de l’opinion publique.

Nos conseils

  • poser la question de manière concrète et neutre pour ne pas influencer les réponses,
  • ne pas créer une enquête trop longue pour ne pas décourager les participants,
  • communiquer sur les résultats et les décisions qui en découlent,
  • veillez à ce que la récolte et l’analyse des données soient conformes à la loi RGPD.

Exemples

Pour redynamiser son centre-ville, la commune de Thionville tenait à proposer un projet qui emporte l’adhésion des citoyens. Grâce à Fluicity, la ville a pu facilement mettre en place une enquête: “Pour ou contre le développement du Wi-fi gratuit en centre-ville.” Avec 50 % de participants et 80 % de réponses “pour”, Thionville a pu valider son projet.

Faut-il piétonniser la rue du Commerce ? C’est la question que la mairie de Paris 15e a soumise à ses riverains. À l’issue des 10 jours de consultation, 400 d’entre eux se sont exprimés sur la plateforme Fluicity. 27 % habitaient rue du Commerce ou une rue perpendiculaire, mais seule une faible partie des commerçants s’était exprimée. Autant d’informations précieuses pour comprendre la réalité du terrain, et adapter ses décisions ou sa communication par la suite, en incluant davantage les commerçants.

Extrait d'un cas d'usage de consultation citoyenne sur la pietonnisation à Paris 15

(Voir le cas d’usage complet de l’enquête sur la piétonnisation de la rue du Commerce de Paris 15e )

L’idéation spontanée : pour une écoute régulière des citoyens et des tendances d’opinion

Sur Fluicity, le dialogue reste ouvert. Les citoyens peuvent poser leurs questions et proposer leurs idées pour la ville, sans limite de temps ou de thème : c’est l’idéation spontanée. Ce format de consultation libre permet de faire émerger des propositions et des besoins inédits pour la commune. 

Les habitants peuvent voter pour les idées qu’ils préfèrent et exprimer ainsi leurs priorités. Libre ensuite à la ville de les réaliser si cela entre dans son champ de compétences, son budget, son programme, etc.

L’analyse des idées récoltées est une précieuse source d’inspiration pour les élus ; idées nouvelles, tendances d’opinion, priorisation des chantiers en fonction des besoins exprimés, etc. L’idéation peut être suivie de consultations citoyennes complémentaires (enquête, appel à idées) sur des propositions précises et alimenter ainsi le processus participatif, etc.

Caractéristiques

  • donne la parole aux citoyens, entretient le dialogue et l’écoute,
  • permet d’obtenir des propositions inédites pour la ville,
  • fournit des données d’analyse précieuses pour les élus sur les tendances d’opinion,
  • peut entraîner des démarches participatives complémentaires. 

Nos conseils 

  • assurer un suivi des idées : répondre de manière pédagogique aux participants sur leurs contributions, communiquer sur le devenir des idées et le plan d’action qui suivra, expliquer les compétences de la commune…
  • déterminer des seuils de popularité pour le traitement des idées. Exemple : La ville de Ganshoren présentent au Collège les idées ayant un seuil supérieur à 7/10 (selon des critères établis préalablement),
  • et /ou prévoir des phases d’analyse régulières pour repérer les idées pertinentes et dégager des tendances d’opinion.

Exemple : “Et si on installait un potager collectif en libre accès ?”. Avec 75 votes “pour” sur Fluicity, l’idée de ce citoyen de Limay a retenu l’attention de ville. Limay l’a concrétisée et a même proposé à des associations et aux citoyens volontaires de se joindre à sa réalisation.

Le saviez-vous ? La plateforme en ligne Fluicity permet de suivre tout le cycle de vie d’une proposition citoyenne, de “lancée” à “concrétisée” ! Un système qui facilite la communication avec les citoyens et favorise la transparence.

Les différentes étapes d'évolution d'une idée citoyenne dans le cadre d'une consultation citoyenne sur la plateforme en ligne Fluicity

Le signalement d’anomalies : un dispositif pour aider à préserver l’espace public

Avec le signalement, le citoyen ne participe pas directement à la prise de décision. Il apporte néanmoins sa collaboration aux services administratifs et participe au bien-être de la ville. Sur Fluicity, les citoyens peuvent remonter une anomalie à la commune en utilisant un service de messagerie privée.

L’appel à idées : pour faire émerger des nouvelles solutions sur un sujet précis

L’appel à idées invite les citoyens à formuler des propositions sur un thème précis (mobilité, environnement, urbanisme, etc.) et pour une durée limitée. C’est un format d’idéation cadré. 

Il permet de faire émerger des solutions inédites et de renforcer le sentiment d’appartenance des habitants à la ville. Cette dernière est en charge de bien expliquer le contexte de la consultation, pour qu’elle donne lieu à des propositions pertinentes.

Notez que l’appel à idées demande plus d’engagement pour les citoyens qu’une simple enquête. Sa participation est généralement plus faible, mais de meilleure qualité grâce au cadre initial. 

Caractéristiques

  • donne la parole aux citoyens, l’implique de manière ponctuelle et précise,
  • permet d’obtenir des solutions inédites sur des sujets d’intérêt général,
  • permet aux élus de rythmer le thème des consultations en fonction de l’agenda politique,
  • son taux de participation est plus faible, mais les propositions sont de meilleure qualité.

Nos conseils 

  • bien expliquer l’enjeu et la durée de la consultation,
  • assurer un suivi des idées : répondre de manière pédagogique aux citoyens sur leurs propositions, communiquer sur le devenir des idées et le plan d’action qui suivra, expliquer les compétences de la commune…. 
  • prévoir une phase d’analyse pour repérer les idées pertinentes et analyser les tendances d’opinion.

Exemple : Quel nom pour la nouvelle salle de conférence de Thionville ? Ancien cinéma, la salle aujourd’hui rénovée ne demandait qu’à être baptisée par ses habitants. Un appel à idées a été mis en place pour ouvrir le choix à tous !

Découvrez 10 idées citoyennes concrétisée sur Fluicity.

Le défi participatif : pour valoriser la concertation et l’intelligence collective

Ce format innovant proposé exclusivement par Fluicity permet de recueillir des idées citoyennes plus concrètes et plus abouties. Le principe est le même qu’un appel à idées : concentrer la consultation sur un thème défini. Ou plutôt ici, sur un défi (consultation citoyenne sur l’écologie, sur le jour d’après, l’urbanisme, etc.). Au-delà des idées, ce dispostif favorise l’esprit critique et la collaboration des participants.

Comment ça fonctionne ? 

Pour relever le défi et proposer son idée, le citoyen entre dans un parcours guidé. Il commence par répondre à 3 questions : quel problème je cherche à résoudre ? Quelle solution j’apporte ? Quels en seront les bénéfices ? Sa proposition est ainsi plus claire et plus concrète. 

Cette dernière est ensuite soumise à l’intelligence collective. Les autres participants peuvent faire des commentaires, apporter des éléments complémentaires ou poser des questions. Tout pour enrichir la réflexion ! Les auteurs sont ensuite invités à prendre en compte ces suggestions et enrichir leur idée première. Dernière étape classique : les idées ré-écrites sont soumises au vote pour déterminer les plus populaires. 

Tout ce travail d’affinage est précieux pour les décideurs, qui peuvent immédiatement compter sur des propositions de qualité et populaires.

Caractéristiques

  • propose une réflexion collective sur un sujet d’ampleur,
  • permet de récolter des idées prêtes à déployer, issues de l’intelligence collective,
  • une consultation citoyenne plus longue à mener mais qui offre plusieurs façons de participer : proposer une idée de A à Z, apporter sa contribution, voter,
  • engage la population dans une démarche de concertation et de co-construction.

Nos conseils

  • choisir un défi particulièrement important pour la ville pour favoriser l’adhésion (l’analyse des tendances peut aider à le définir),
  • proposer des éléments de réflexion et d’inspiration aux participants (articles, études, exemples de propositions…),
  • inviter des associations à collaborer pour enrichir le débat,
  • miser sur la communication : expliquer le processus et ses avantages, relayer régulièrement des idées pour encourager la participation, etc. 

Exemple :

Logo de Vos idées vertes, une consultation citoyenne sur l'environnement lancée par Fluicity

Prêt à relever le défi environnemental à l’échelle locale ? Avec sa plateforme Vos Idées Vertes, Fluicity lance un défi participatif à tous les citoyens et vous propose d’explorer ce format innovant. 

Testez le parcours guidé en proposant votre idée ! Ou faites directement une demande de démo auprès de notre équipe.

Le budget participatif : pour inclure les citoyens dans la réalisation des projets et les sensibiliser à la gestion de la commune

Le budget participatif offre la possibilité aux citoyens de décider de l’utilisation d’une partie de budget de la commune. Piloté par l’élu et les services administratif, il est entièrement personnalisable (enveloppe du budget, besoin de la commune, durée, critères de recevabilité des projets, etc.). Il dure généralement entre 3 à 6 mois et peut varier dans son déroulé : les citoyens choisissent comment répartir l’enveloppe budgétaire entre différents projets, ou peuvent proposer leurs propres idées de projet – qui seront ensuite soumises à une étude de faisabilité et à un vote.

Découvrez les différentes étapes pour mettre en place un budget participatif.

En l’espace de six ans, les budgets participatifs ont explosé en France : de 7 démarches en activité en 2014, à 170 (pour le moment) en 2020. Et pour cause : ce dispositif de démocratie participative est particulièrement riche. Il inclut toutes les démarches clés de la consultation citoyenne (information, consultation, concertation, co-construction). Il s’attèle à un sujet sensible (le budget, l’impôt) et possède des vertus pédagogiques fortes : sensibilisation des citoyens à la répartition des finances et aux compétences de la commune, meilleure compréhension de l’action publique et de ses contraintes, dialogue plus fréquent… Des éléments qui contribuent directement à renforcer la légitimité des décisions, et la confiance envers les instances représentatives.

Caractéristiques

  • inclut directement les citoyens dans la gestion du budget de la commune,
  • sensibilise à l’action publique,
  • projet sur plusieurs mois, qui nécessite un suivi, une communication fréquente et une implication des services,
  • un format plus ou moins engageant pour les citoyens : de porteur de projet au simple votant.

Nos conseils

  • soigner le cadrage initial, qui facilitera la mise en oeuvre de tout le projet : règlement, enveloppe budgétaire, calendrier, critères de recevabilité, plan de communication, etc. 
  • garantir la transparence du processus décisionnel : expliquer pourquoi les projets ne sont pas recevables, communiquer à chaque étape, etc.
  • inclure des citoyens dans le comité de sélection des projets,
  • envisager un moyen physique de participer pour inclure plus de citoyens (vote ou dépôt de projets en mairie par exemple).

Exemple : En avril dernier, la commune de Bertrix faisait le choix audacieux de lancer son premier budget participatif en plein confinement. L’objectif : imaginer le Bertrix de demain. Pari tenu avec succès ! En 3 mois seulement, 10 % de la population (de 18 à 88 ans !) se mobilise sur la plateforme Fluicity, 45 idées sont déposés et un projet inclusif voit le jour.   Retour sur le succès de ce budget éclair.

Vous voulez vous lancer ? Toutes vos démarches de démocratie participative peuvent être facilitées grâce à l’accompagnement et à l’expertise de Fluicity. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus !

Image récapitulant quel dispositif de consultation citoyenne choisir en fonction de ses objectifs

Pour aller plus loin :

← Retour aux articles