L’arrivée d’Internet a eu de grandes conséquences sur notre quotidien. Tout (ou presque) se fait désormais via notre smartphone : consulter les actualités, communiquer avec nos proches, commander un repas, écouter de la musique ou faire les comptes. Et la participation citoyenne dans tout ça ?

Les méthodes d’engagement citoyen les plus banales n’ont pas disparues mais ont évolué.

Engagement des citoyens contre l'article 13
Manifestation contre la réforme du droit d’auteur dans l’Union Européenne

Le vote, physique et bientôt en ligne ?

Le premier niveau d’engagement citoyen est bien sûr d’aller voter. Que ce soit aux élections européennes à venir, aux présidentielles ou même aux élections municipales, voter est un droit citoyen acquis qu’il ne faut pas négliger.

Avec l’apparition d’internet, la question du vote en ligne s’est rapidement posée. Bien qu’il ne soit pas encore possible de voter en ligne à toutes les élections, ce système est expérimenté dans de nombreux pays pour des élections à plus petite échelle, comme en Suisse lors de consultations. Ce pays est précurseur dans le domaine puisque les premiers tests de vote électronique remontent à 2000.

Depuis 2016, la Poste Suisse prend en charge le vote électronique avec un fonctionnement sécurisé en plusieurs étapes.  Plus de 300 essais ont déjà été effectués et 6 cantons autorisent ce type de vote même si certaines limites apparaissent, comme le risque d’attaques informatiques malveillantes.

L’Estonie est le seul pays qui a autorisé ses citoyens à voter en ligne pour les élections européennes du 26 mai. En France, le vote en ligne est limité. Il est actuellement réservé aux français vivant à l’étranger pour les élections législatives et de conseillers consulaires. Le vote en ligne pour les élections présidentielles de 2017 avait été envisagé pour les français vivant à l’étranger mais un recours y a mis fin suite au scandale des soupçon d’influence russe sur la campagne de Donald Trump. Le vote en ligne est donc limité mais qui sait, si les tests régulièrement réalisés en Europe sont concluants, les prochaines élections pourraient devenir des e-lections ?

La participation citoyenne locale

Mais l’engagement citoyen n’a pas seulement lieu au moment de voter, il peut avoir lieu au quotidien et de façon permanente, en participant activement à la vie de sa commune. Cet engagement peut se traduire par exemple par une présence au conseil municipal de sa ville durant laquelle on peut s’entretenir avec ses décideurs publics.

Avec internet, les conseils municipaux peuvent maintenant être filmés et postés sur des plateformes comme Youtube ou le site de la Mairie. Ces conseils peuvent même être retransmis en live pour que les citoyens puissent poser leurs questions. La ville de Grenoble retransmet ses conseils municipaux en intégralité sur sa chaîne Youtube. La ville de Paris diffuse en direct ses conseils municipaux puis les met à la disposition des citoyens sur le site officiel de la ville.

Si vous souhaitez vous rendre sur place, les inscriptions au prochain Conseil Municipal de Paris le 4 juin sont ouvertes !

Les applications de démocratie participative

Pour s’engager, les citoyens peuvent également passer par des applications de démocratie participative comme Fluicity.

Sur Fluicity, les citoyens peuvent proposer leurs idées et co-construire le futur de leur ville avec leurs élus.

Par exemple, B. Defaux, habitant dans l’agglomération de Thionville a eu l’idée d’installer des bacs à compost dans le centre ville afin que les habitants puissent eux aussi réduire leurs déchets. Cette idée a reçu l’approbation de nombreux citoyens puisqu’elle a été soutenue avec 26 votes et 10 commentaires pour l’enrichir.

Idée citoyenne sur l'application de démocratie participative Fluicity

Après avoir été étudiée par la ville, l’idée a été validée puis mise en place quelques mois plus tard ! Une belle réussite pour cette initiative citoyenne qui permet aux habitants du centre de Thionville de mieux recycler leurs déchets.

Le digital, futur support de la démocratie ?

Pour répondre à la question posée en introduction, de multiples méthodes existent pour s’engager en tant que citoyen à l’heure du digital. Il est possible de participer à la démocratie locale depuis son smartphone, poser des questions à ses élus lors de conseils municipaux en direct.

En 2016, un sondage de Harris Interactive révélait que 88% des citoyens étaient favorables à la démocratie participative, mais 54% des habitants des communes de plus de 3 500 habitants estimaient qu’il n’y avait pas assez de démarches de participation dans leur commune.

Avec les récentes crises et l’opération du Grand Débat National, la démocratie participative tend à se démocratiser. Le digital l’y aide, en rapprochant les élus et leurs administrés et de nouvelles méthodes apparaissent chaque jour pour améliorer la démocratie participative et l’engagement citoyen, au niveau local mais également régional et national.

Quelles formes d’engagement citoyen voudriez-vous voir apparaître dans les années à venir ?


Vous souhaitez en savoir davantage sur Fluicity ?

-> Rendez-vous sur notre site ou notre application Apple/Android !

La Fluiciteam


← Retour aux articles