S’intéresser à sa ville par l’intermédiaire d’un téléphone. C’est la facilité d’utilisation de l’application qui semble le plus séduire ce citoyen interviewé dans le Journal Télévisé de 20h sur TF1, première chaîne nationale française, dans un reportage consacré à Fluicity et aux nouvelles formes de participation citoyenne. “Le Maire est beaucoup plus proche et facile d’accès !” assure-t-il en montrant de l’index l’idée d’une “boîte à livres” proposée sur l’application et bientôt concrétisée par sa ville.

La participation citoyenne comme marque de fabrique

Vernon a été un des premier territoire en France à avoir adopté une plateforme de participation citoyenne. “On a toujours considéré à Vernon qu’on avait besoin d’avoir des outils pour bien connecter les citoyens à la vie municipale” assure Sébastien Lecornu, Secrétaire d’État en charge de la Transition Écologique et Solidaire. L’ancien maire de Vernon était à la recherche de “quelque chose de frais, de nouveau, de simple, de gratuit, d’accessible” pour mieux inclure les habitants de sa ville dans les processus de décisions collective. “On a trouvé notre bonheur” se satisfait l’actuel Secrétaire d’État.

Aujourd’hui à Vernon, c’est 15,48% des habitants âgés de plus de 15 ans qui utilisent l’application citoyenne Fluicity. 9142 votes sur les 248 idées postées au total, dont 11% ont déjà été concrétisées. À l’instar du mur street art qui revêt la pile d’un pont imagé par Nicolas pour rassembler jeunes et moins jeunes autour d’une activité commune et limiter la vandalisation des espaces commun. Ou encore la proposition de Christelle d’élargir l’amplitude horaire des heures de garde d’enfants dans les écoles maternelles et élémentaires. Cette idée concrétisée a ainsi permis aux nombreux autres parents réalisant quotidiennement le trajet Vernon-Paris de pouvoir plus facilement concilier vie personnelle et professionnelle.

Rassembler les habitants pour favoriser l’intelligence collective

“Les Vernonnais qui sont sur l’application ne sont pas forcément les Vernonnais que l’on rencontre. Que l’on rencontre dans les réunions, que l’on rencontre le soir, que l’on rencontre dans les rues de Vernon.” observe François Ouzilleau, l’actuel Maire de la ville. “Et les Vernonnais qui ont l’application Fluicity sont des Vernonnais qui prennent le train tous les jours, qui ont des vies assez chargées, qui n’ont pas le temps de venir à tout ce que l’on organise, et ça permet d’avoir un lien avec eux.”, poursuit le jeune et dynamique édile. Offrir la possibilité aux nombreux habitants qui souhaitent s’impliquer davantage dans la vie locale mais qui ne savent qui contacter ni par où commencer est la promesse qu’offre une plateforme de participation citoyenne.

Ici, les citoyens sont les acteurs principaux de leur territoire.

Cette plateforme permet aussi d’informer le plus grand nombre d’habitants sur les nombreux projets portés par la commune. Pour preuve les quelques 820 articles publiés et 366 événements annoncés dans le fil d’actualité de l’app. Parmi les autres fonctionnalités, une messagerie privée permet d’établir un lien direct et sans intermédiaire avec les décideurs. Les questions, remarques ou signalements sont adressés en un clic à l’administration. “Ils nous font remonter tout un tas de problèmes, qu’on essaie de traiter le plus rapidement possible, malheureusement jamais aussi rapidement que j’aimerais”, confie François Ouzilleau. “Mais ça nous donne un certain nombre de nouvelles idées que l’on n’avait pas nécessairement envisagées dans notre programme municipal, et c’est comme ça que l’on a réglé un certain nombre de problèmes dans certains quartiers.”

Un outil incontournable

Le Maire semble considérer l’implication des citoyens à la chose publique comme une évidence : “Si c’est pas nous qui prenons en main les choses je ne sais pas qui le fera. Donc c’est bien que nous, nouvelle génération d’élus, de mettre en place les choses au niveau local”. Des propos qui complètent les observations du 1er adjoint Sébastien Lecornu : “Petit à petit on est bien en train de mélanger l’huile et le vinaigre, c’est-à-dire des outils de concertation traditionnels : les conseils de quartier, la vie locale, les réunions, les questionnaires, et en même temps cette application qui de plus en plus trouve sa place dans la poche des Vernonnais.”

Une formule gagnante que la ville de 25.000 habitants semble avoir trouvée en utilisant une plateforme numérique en complément des dispositifs habituels.

Fluicity dans la ville de Vernon en quelques chiffres

← Retour aux articles